Randonnée famille Callelongue

29,00

Boucle au départ de la Madrague de Montredon vers le massif de Marseilleveyre.
De nombreuses découvertes nous attendent en chemin, venant agrémenter les paysages sublimes.
Arrêts baignade possible.

Catégorie :

Description

Randonnée chasse au trésor en famille :

Questionnaire

D’où la calanque de Callelongue tire t’elle son nom ?

Qu’est ce que le plateau des chèvres ?

Qu’est ce qu’un capelan ? Pourquoi ce lieu est il appelé ainsi ?

Qu’est ce que le théâtre  ?

De quelle roche est constitué le massif des Calanques ?

Comment se forment les grottes ?

A quoi servaient les sémaphores ? Quels sont les autres noms des constructions édifiées pour l surveillance des côtes ?

Quels sont les explications au nom les Goudes ?

Quelles usines étaient installées ici ?

Qu’est ce qu’un blockaus ?

En quelle année fut édifié le téléscaphe  ?

Quelle explication donner au nom « les croisettes » ?

Distance 10 km
Dénivelé négatif/Positif 600 m
Altitude maximale /minimale 432m/0m
Temps de marche estimé 5h

Marseilleveyre – Présentation du massif

Marseilleveyre signifie, en provençal, « voir Marseille ».

En effet, sur toutes cartes et témoignages historiques, des postes de guet situés sur des points élevés (Riou, Marseilleveyre et La Garde) permettaient, par des signaux visuels transmis de l’un à l’autre, de prévenir Marseille de l’approche de galères espagnoles, génoises ou autres.

Contexte géographique

Géographiquement le secteur de Marseilleveyre désigne la partie des Calanques surplombée par le sommet du même nom qui atteint 432 m d’altitude.
Le massif regroupe plusieurs ports :
  • Madrague de Montredon
  • Les Goudes
  • Callelongue,…

Sommet de Marseilleveyre

Le massif est délimité au nord par le quartier de La pointe Rouge, à l’Ouest et au Sud par la mer et à l’Est par le plateau de l’homme mort (ou plan de Coulon) qui se termine au Bec de Sormiou surplombant la Calanque du même nom.
Ce massif torturé et complexe se compose de multiples vallons, calanques, ports, iles,…

Vue aérienne Marseilleveyre

Marseilleveyre et plus précisément le Cap-Croisette est le secteur le plus sec de France : les précipitations annuelles n’y sont en moyenne que de 300 à 400 mm, contre par exemple 500-600 mm/a à Marseille.
Ces précipitations sont très variables d’une année à l’autre : entre 210 et 1 120 mm/a à Marseille, selon les années (Boussious et Jacq, 1997).

Cap croisette

Autrefois nommé sur les cartes « bocca de lensolo », le cap croisette est bien connu des marins et navigateurs.

Les « Croisettes » désignent les petites croix, souvent éphémères en raison du mauvais temps, qui depuis des siècles se succédaient sur cette pointe rocheuse, afin d’honorer les victimes des naufrages qui y étaient fréquents du temps de la marine à voile.

Le cap croisette

Aujourd’hui, ces « Croisettes » ont été remplacées par la grande croix en béton du « Passage des Croisettes », érigée en souvenir du naufrage du paquebot « le Liban », en 1903, qui fit près d’une centaine de morts.

L’épave du Liban en train de couler (seul le mat dépasse)

L’épave du Liban

Informations complémentaires

Durée

Journée, temps de marche effectif d'environ 5 h

Période

Toute l'année

Langues parlées

Français, Anglais, Espagnol

Nombre de participants

de 4 à 14 personnes

Encadrement

Accompagnateur en montagne

Matériel

Prévoir des chaussures de marche crantées, des vêtements confortables, un sac à dos, crème solaire, lunettes de soleil, appareil photo, eau potable, pique nique, en-cas, maillot de bain et serviette l’été.

Repas

Le repas n’est pas compris. Prévoir un pique nique et suffisamment d’eau pour la journée.

Attention, il n’y a pas de points d’eau sur le parcours

Carte du parcours et accès

Accès :
Parking Arrêt de bus 19, 20 , 583 Madrague de Montredon, 13008 Marseille

Détails et horaires sur le site de la RTM

Voiture : Parking Madrague de Montredon

Vous aimerez peut-être aussi…