Madrague de Montredon

/, Pointe Rouge, Vélo/Madrague de Montredon
Madrague de Montredon 2018-01-24T17:00:54+00:00

Project Description

Madrague de Montredon et Calanques alentours

« mont-redon » = mont-rond

Le quartier de Montredon est délicatement surplombé par le « Mont Rose », haut de 86 mètres, que l’on appelait autrefois simplement « Mont Redon », en raison de sa forme arrondie, d’où le nom du quartier.

 « madrague » = ensemble de filets pour pêcher le thon; « mont-redon » = mont-rond

Le quartier de la Madrague de Montredon doit son nom à la madrague qui y était installée jusqu’au début du 20ème siècle. Il est dominé par le « Mont Rose », anciennement nommé « Mont Redon » en raison de sa forme arrondie.

L’usine de la Madrague de Montredon est, en 1888, la dernière des usines à avoir été installée dans le Massif des Calanques. Fonderie de plomb puis fabrique d’acide tartrique, c’est la dernière à avoir fermé, en 2009.

En l’absence de contrôle et pendant très longtemps, de grandes quantités de produits toxiques ont été rejetées de manière inconsidérée aux alentours de l’usine et ont pollué les sols, ce qui n’a pas découragé un projet de promotion immobilière, en place de l’ancienne usine, et n’ayant prévu de dépolluer les sols que sur 10 mètres de profondeur.

En empruntant le sentier 5 noir vers l’Est, on peut encore voir aujourd’hui les vestiges d’une longue cheminée rampante de condensation, qui remontait les pentes de la colline pour évacuer les fumées nocives de l’usine à plomb plus haut.

Conséquence des activités de l’usine, le site et ses alentours présentent des traces importantes de pollution aux plomb, arsenic, cadmium, antimoine, cuivre, zinc et caetera; il convient donc d’éviter de papilloner vers ces vestiges.

À la Madrague de Montredon, il y avait autrefois une chapelle privée, celle de l’ancien Château de la Madrague, dans laquelle en 1793 Napoléon Bonaparte, alors commandant d’artillerie, vint un dimanche avec sa famille qui habitait Marseille entendre clandestinement la messe en compagnie de la famille Clary, dont le patriarche, un riche négociant marseillais, avait deux filles, Julie et Désirée. Bonaparte fut séduit par Désirée, mais nommé général en chef de l’armée d’Italie, il rentra à Paris et rencontra Joséphine. Le frère du futur empereur, Joseph Bonaparte, succomba quant à lui au charme de Julie qu’il épousa en 1794 pour qu’elle devienne reine d’Italie et d’Espagne. Quant à Désirée, elle épousa en 1798 le général français Bernadotte qui devint roi de Suède en 1818. Ainsi, la famille royale de Suède a du sang de la Madrague de Montredon de Marseille.

Lors de l’établissement de l’usine de plomb de la Madrague de Montredon en 1888, les restes de la famille Rostan d’Ancezune, les derniers propriétaires du Château de la Madrague, ont été exhumés et transportés sur les flancs du Mont Rose, dans un tombeau que l’on peut encore retrouver. Le château de la Madrague existe encore, en lieu de l’ancienne usine.

Project Details

Flickr collection

  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
  • Une photo sur Flickr
Flickr Badges Widget