Communiqué special COVID 19 relatif aux sorties encadrées en vtt et randonnée pédestre

Cette page est destinée à vous donner  des Infos et mesures pour la reprise des activités de plein air après COVID.

Evtt Provence met tout en oeuvre pour reprendre en toute sécurité les sorties vtt et randonnée pour la saison d’été 2020 à partir du 15 juin.

Vous trouverez des informations relatives à l’ouverture du Massif des calanques ici

Réflexion sur le confinement et la reprise de nos activités

Pour beaucoup d’entre nous, la fréquentation des espaces naturels est quotidienne et cette période de disette n’a pas toujours été facile à vivre.

Néanmoins cette période de confinement aura permis à beaucoup d’entre nous de resserrer des liens familiaux, amicaux et de voisinage, de sortir de la folie du quotidien qui nous pousse à la productivité et de nous donner un temps de réflexion sur notre mode de vie à plus long terme.

D’un point de vue collectif j’espère aussi que cette crise sanitaire nous forcera encore plus à remettre en cause nos modes de vie et de consommation.

La nature aussi a apprécié ce moment de calme que l’homme lui a offert. En témoigne les nombreuses observations d’espèces faites par les gardes du parc national des Calanques durant le confinement.

Pour que cette période ne soit donc pas juste une parenthèse, il est donc nécessaire d’en tirer les enseignements et d’organiser un retour en douceur aux activités de plein air.

Nous sommes convaincu que des activités douces, réalisées en petit groupes dans le respect du milieu sont en adéquation avec une gestion durable de ces espaces.

Principales mesures de protection qui seront adoptées lors des sorties

gestes barrière en vtt

Les Calanques et les grands espaces vous ont manquées ! Nous aussi !!!

Afin de reprendre nos activités dans les meilleures conditions de sécurité et d’hygiène nous nous engageons  à suivre les propositions faites par le plan de déconfinement des sports de montagne (téléchargeable ici)

Voici les principaux points nous concernant :

  1.  faire en sorte que l’éducateur sportif ne soit pas lui-même un facteur de contamination en lui faisant subir un test médical initial au COVID-19 puis des tests de vérification à intervalles réguliers (fréquence selon disponibilité des tests) dont la négativité conditionnerait la poursuite des activités professionnelles
  2. restreindre les groupes encadrés de 1 à 10 personnes (effectifs adaptables selon le type d’activité), sous condition de respect au sein du groupe de mesures spécifiquement adaptées à chaque discipline et dont un protocole précis sera établi et fourni aux autorités compétentes
  3. l’adaptation et la limitation de la pratique professionnelle (dans les départements en forte tension des services d’urgences sanitaires et des équipes de secours) à des activités et itinéraires reconnus comme correctement sécurisés selon les standards de l’activité
  4. la désinfection complète du matériel de prêt entre chaque groupe 5) l’utilisation prioritaire par les pratiquants encadrés de leurs équipements de protection individuelle (EPI) personnels (pour éviter les risques de contamination d’un client et d’un groupe à l’autre)
  5. la limitation au strict minimum du transport collectif (rendez-vous si possible au départ des activités en véhicules séparés, clients d’une part et encadrant d’autre part)

En résumé

Nous reprenons nos activités de location à partir du 11 Mai 2020

Les sorties encadrées reprendront, elles, le 15 Juin 2020

Petits groupes, distanciation, activités douces et respectueuses du milieu riment avec déconfinnement

Alors tous en selle !!

Calanques landzone: remarkable biodiversity

Of the more than 900 plant species that have been catalogued within the national park boundary, 38 are protected and 43 recognised as noteworthy.

This wild variety have different explanations. One of them is the diversity of biome we can find in the Calanques : cliffs, screes, limestones, lapiaz, seashore, forests, scrubs, wind exposed areas, no shade areas,…

More generally, the Mediterranean scrub may be divided into tall scrub, with well-developed trees that can provide shade and humidity to the undergrowth, and short scrub, made up of impassable shrubs and bushes, called garrigue.

Carte méditerranée flore

This biome contains evergreen broad-leaved and aciform trees, including: holm oaks, arbutuses, olive trees, laurels, carob trees, pine trees, junipers, cypresses and others.

It also includes shrubby plants, for instance rock roses, mastic trees, myrtle and rosemary.

We can add to this landscape, the shoreline is home to many halotolerant plants, species that can withstand the saltiness of the seaspray.

Survivance and reproduction

The most typical plants are those that can stay in a dormant, resting, state during the hot summer, to sprout and grow in colder autumn temperatures.

Autumn germination can take place only after a mild wet season, during which the seed becomes “acclimatised”.

Later on, the seed will bloom and bear fruit in the warmth of springtime.

A different strategy is implemented by geophytic or bulb plants: these perennial plants resist the summer heat through their underground bulbs and tubers, as many liliaceous plants do.

Shrubs may be evergreen or shed their leaves during the driest seasons. Many plants contain scented aromatic substances which deter animals who feed on them and, in some instances (for instance the Californian artemisia) these substances prevent competing plants from sprouting and growing.

Differences between Maquis and Garigue

Both Garrigue and Maquis are associated with the Mediterranean climate within the Mediterranean region.

The main difference is that Maquis is associated with siliceous soils (acid) while Garrigue usually refer to calcareous soils (alkaline).

So, the flora the Calanques and most of the Provence landscape can be called Grarigue.

Garrigue is discontinuous with widely spaced bush associations with open spaces, and is often extensive. It is associated with limestone and base rich soils, and calcium associated plants.

Maquis vegetation is denser than Garrigue one. Calcifuges plants as Erica or Calluna aren’t present in garigue

The singular word garrigue is borrowed from the Provençal dialect of Occitan garriga, equivalent to old French jarrie. These words refer to a same stem related to “rock”.

Biomes of the Calanques

Tall scrub and Trees

This list is not exhaustive

Aleppo Pine (Pinus halepensis – Pin d’Alep)

The silhouettes of Aleppo pines (Pinus halepensis – Pin d’Alep) tower over the scrub in many places, their branches often twisted from exposure to the strong winds.

Pinus halepensis, commonly known as the Aleppo pine, is generally found at low altitudes, mostly from sea level to 200 m (660 ft), but can grow up to 1,000 m (3,300 ft) in southern Spain, well over 1,200 m (3,900 ft) on Crete, and up to 1,700 m (5,600 ft) in the south, in Morocco, Algeria and Tunisia. The tree is able to quickly colonize open and disturbed areas. It can grow on all substrates and almost in all bioclimates in the Mediterranean.

Although it is a local species, some argue that the historical replacement of natural oak maquis shrubland and garrigue with tall stands of pine has created “ecological deserts” and has significantly changed the species assemblage of these regions. The Aleppo pine is considered an invasive species though useful in South Africa; in South Australia, a control program is in place on Eyre Peninsula.

It was formerly exploited for its resin (gemmage), which was used to produce the essence of turpentine. It is used today mainly for pulp, firewood (in pads) or for outdoor furniture.

This large pine tree is home to a large fauna, including the short-lived White-winged Circaète Jean-le-Blanc, the red squirrel that eats its seeds or the cicadas that in summer cymbal on its trunk or branches.

Holm oak (chène vert – Quercus ilex)

There are few in the Calanques.

Holm oak is an evergreen broadleaf tree native to the Mediterranean region.

holm oak is also known as ‘holly oak’, and its botanical name, Quercus ilex, refers to its similarity to holly, which is in the Ilex genus.

After pollination by wind, female flowers develop into acorns, which are smaller and have a more pointed tip than those of English or sessile oaks. Young acorns are green and mature to a dark red-brown before falling.

Mythology and symbolism

In ancient Greece the leaves of the holm oak were used to tell the future and they were also used to make crowns to honour people. The acorn was seen as a sign of fertility and wearing acorn jewellery  was believed to increase fertility. In Greek lore, the primitive tribes of Arkadia were said to have lived on a stable diet of acorns.

How we use holm oak

Holm oak timber is incredibly hard and strong. The Romans used the wood for making the wheels of carts and carriages, as well as  agricultural tools. Today it is sometimes used for firewood as it is slow and long lasting. Holm oak acorns are used to feed pigs reared for Iberico ham.

Lentisk (Pistacia lentiscus- Pistachier lentisque)

Lentisk (Pistacia lentiscus- Pistachier Lentisque) is a typical plant of the shrub.

It is an evergreen shrub, measuring up to 3 metres tall (rarely 6-8 metres), giving off a heavy resinous scent. Its leaves are composed of 8-10 (6-12) pairs of oval, leathery and glossy leaflets. Its flowers are small, red-brown or yellow in colour.

Its drupes, which are the size of small peas, are red, then they turn black when ripe.

Use

A resin is extracted from its trunk by letting it flow out of cuts in its bark; it is used as a resin to chew or as a sealant. Its wood is excellent as coal fuel. The oil extracted from its fruit is used as lamp oil or in the food industry.

Culinary use

Mastic gum is principally used either as a flavouring or for its gum properties, as in mastic chewing gum.

As a spice, it continues to be used in Greece to flavour spirits and liqueurs (such as Chios’s native drink Mastiha), chewing gum, and a number of cakes, pastries, spoon sweets, and desserts.

Cade Juniper (Juniperus Oxycedrus – Genévrier Cade)

They are used in the manufacture of an antiseptic oil. The juniper can form in either impenetrable thickets or in normal tree configuration up to 8 metres high. Its green needles are grouped in threes, presenting two white furrows; this differentiates it from the continental juniper.

Use

The most famous use of juniper berries is in the flavouring of gin. They have also recently become a popular ingredient in liqueurs and sauces.

The aromatic wood has a warm sandy golden colour, and is used for wood turning and carving, as well as burning to smoke food.

Shrubby plants

Lobel’s woadwaxen (Genista lobelia – Genêt de Lobel)

The native broom Lobel’s woadwaxen  (Genista lobelia – Genêt de Lobel) can be found along the crag tops and among the scree. The prefix Gen refer to a shrub and Lobel refer to the flemish medicine and botanist Mathias de l’Obel.

Its cushion shape allows this small, spiny shrub to withstand the wind.

Rosemary (Rosmarinus officinalis – Romarin)

One example is rosemary (Rosmarinus officinalis), an aromatic shrub whose height varies from few centimetres to 1.50 m, with small green and neat leaves. It can commonly be found in the scrub near the sea. The whole plant secretes a type of oil that gives off a pleasant resinous scent, which in France is used in perfumery to make eau de Cologne. Its twigs steeped in alcohol can be used to treat joint and muscle pains. Rosemary is commonly used as a spice in roasts, sausages, rice and traditional cakes.

Thyme (thymus vulgaris-Thym commun)

Thyme is an aromatic perennial evergreen herb with culinary, medicinal, and ornamental uses. The most common variety is Thymus vulgaris. Thyme is of the genus Thymus of the mint family (Lamiaceae), and a relative of the oregano genus Origanum.

Use

It is used to treat liver problems and is a powerful antiseptic. Its stems have the consistency and appearance of dried wood. Its very small leaves have no petiole but are connected directly to branches; its roots are not adventitious (new roots are not formed from branches that touch the ground).

Ancient Egyptians used thyme for embalming

It is a common component of the bouquet garni, and of herbes de Provence.

Grey-leaved cistus (Cistus albidus – Ciste cotonneux)

forms in spring, a dense cover over the garrigue producing pink and white flowers and is very resistant to fire.

Cistus (from the Greek kistos) is a genus of flowering plants in the rockrose family Cistaceae, containing about 20 species (Ellul et al. 2002). They are perennial shrubs found on dry or rocky soils throughout the Mediterranean region, from Morocco and Portugal through to the Middle East, and also on the Canary Islands.

The leaves are evergreen, opposite, simple, usually slightly rough-surfaced, 2–8 cm long. In a few species (notably C. ladanifer), the leaves are coated with a highly aromatic resin called labdanum.

They have showy 5-petaled flowers ranging from white to purple and dark pink, in a few species with a conspicuous dark red spot at the base of each petal.

Use

In popular medicine, infusions of cistuses are used to treat diarrhea. Cistus creticus specifically is traditionally used for cold, flu, respiratory tract infections. Petals from the flowers of several species of Cistus are the basis of Chanel No. 5 perfume.

Spanish broom (spartium junceum-Spartier) 

It is recommended for worm problems. Its fibres can be used to produce a durable canvas-like fabric which can compete with those made from hemp or flax, and its twigs, when soaked, can be used to make rope.

 

Short scrub

Sage (Salvia officinalis- Sauge)

Salvia officinalis (sage, also called garden sagecommon sage, or culinary sage) is a perennial, evergreen subshrub, with woody stems, grayish leaves, and blue to purplish flowers. It is a member of the mint family Lamiaceae and native to the Mediterranean region, though it has naturalized in many places throughout the world. I

It has a long history of medicinal and culinary use, and in modern times as an ornamental garden plant. The common name “sage” is also used for a number of related and unrelated species.

The specific epithet officinalis refers to plants with a well-established medicinal or culinary value.

Shoreline flora

10% of the world flora biodiversity is present along mediteranean sea although this area is only 1.6% of the earth surface.

The seaside of the National park is particularly rich, diverse and yet unknown to the public.

Since thousands of years, the species have adapted to the extreme conditions of their environment such as high winds (135 days by year on average), drought, salt, poor soil and superficial.

Faced with these conditions, they have developed various strategies, especially to limit their water loss: ball-shaped, small leaves, small size (dwarfism), hairy leaves, deep roots, development of symbiosis,

anemomorphosis (modification of the shape of the plant under the effect of the wind).

In recent decades, new constraints of anthropic origin (linked to humans) are attacking the flora of the coastline: urbanization of the coast, pollution caused by spray, frequentation causing the fragmentation of environments, gathering, campfire, invasive plants.

As users of the National Park, we have the responsibility to preserve each of the habitats and species that compose it.

Sea Lavender (Limonium pseudominutum – Statice Nain)

Also called Sea Lavender, this little purple bloom is Provence endemic.

Althought its small size, it have deep roots into the cracks of the coastal rocks.

Marseille milk vetch (Astragalus tragacantha- Cousin de belle mère)

This very thorny plant has adapted to extreme environmental conditions through its cushion shape and small, hairy leaves

Like many Mediterranean plants, the spines serve as protection against ruminants (goats, sheep, donkeys …) and they also limit the loss of water by evaporation in hot climates. . The astragalus then perfectly supports drought and salt.

The plant has also adapted by taking a very compact form and cushion. It’s a great strategy to keep some moisture and freshness. This shape and its thorns is worth to be called the “Cushion of Belle Mère” on the side of Marseille! It is found on sandy soils and rocky coast Var, Bouches du Rhone, Corsica and Spain, in very few places in the end. It is endemic (presence of this species in the world only in a limited geographical area). It is on the red list of species of French flora. It is protected and considered vulnerable internationally.

 (Thymelaea tartonraira – Thymélée tartonraire)

Forming small shrubs, this plant protected has leaves covered with silky hairs giving a characteristic gray-green hue.

The french name come from the sparrow bird who feed from the seeds of the plant.

Use

In the past, rods were used to make ropes and paper fiber

Fleaworths (Plantago subulata – Plantain à feuille en alène)

This plant with narrow leaves forms dense turf and pads on the littoral rocks.

The Latin name evokes the fact that this plant grows where we walk. However, the plant is threatened, like many others, by trampling, urbanization and coastal pollution.

What is “Esprit Parc” ?

The Esprit parc national brand highlights products and services imagined and created by women and men who are committed to safeguarding and promoting the exceptional territories of the French national parks.

  • Values

Commitment

A brand that reflects the missions of the national parks and the involvement of the local players who live there. For you, it represents a commitment to preserving biodiversity and gives additional meaning to your purchase.

Authenticity

To preserve and promote local traditions and know-how.The brand offers authentic products, services, and methods of production.

Respect

A fundamental value which emphasizes consideration for the exceptional nature of the national parks, for the cultural heritage, local players and populations which make these spaces come to life. For the service providers who benefit from the brand, it’s also a commitment to respect common criteria.

Sharing

A brand which is shared and service providers who are united by the values of the national parks. Discover flavours, know-how and unique experiences inspired by nature!

Vitality

A value which illustrates a positive state of mind, and reflects the dynamism and openness of the men and women who live, work, and welcome you to the national parks.

Accomodations

La Petite Calanque is a charming guest house located in Samena Calanques, on the road to Les Goudes. This one hundred years old house was bult by a navigator who traded with West Indies. He created this house for his wife in a creole style. The exotic garden offer unique vegetation.

Villa d'Orient

Villa d’Orient, for almost 15 years, is the first and only true guest house located in this exceptional place in the heart of the Calanques National Park, in Marseille …
With views of the sea and the Calanques, in a century old exotic garden, the location is unique.

Youth Hostel Marseille

Marseille Bonneveine Youth hostel is situated in the South of Marseille, near the beaches of Prado and at only 2kms of the National Parc of Calanques, Accessible to groups or indiciduals you’ll find  friendlyness and simplicity in a comfortable accomodation and severals facilities. 

Activities

Goelette Alliance, organize sailing cruises in the National Parc from Marseille Vieux Port with a capacity of 27 passengers. The boat  is an old 27m long tuna boat built in oak,  in 1949.  You can rent the whole boat or take part to a shared cruise. You will share a convivial moment for a day or sunset including mealand may be bath in the sea.

Don du Vent, is a two majestic masts of 32 m who is sailing mainly in the Calanques, Marseille bay and islands. You will find a warm and attentive welcome from his crew who, with happiness and humor, will share with you the pleasures of the world of the sea.  It offers a large open deck and a spacious saloon with all amenities.

Icard maritime

Icard Maritime organize short or large guided tours to the Calanques by boat. For the environment sake, you ill ebark on Helios, a boat with hybrid diesel/electric propulsion
On board this vessel fully developed and built in the south of France, thanks to the electric engine you will enter the Calanques without any noise disturbance !

Album photo flore du Mont Rose à Marseille

Marseille Mont Rose

Situation géograhique

Outils de calcul d’itinéraire

Calcul l’autonomie de votre vélo en fonction  des 3 éléments clés :

  • Le cycliste : votre poids, fréquence de pédalage
  • Le Vélo : le système d’assistance, la batterie, la transmission, le type de pneu, la position
  • L’environnement : le type de terrain, la nature du sol, les arrêts, le vent.

Géovelo est un site qui  “vous aide à trouver simplement et rapidement votre chemin à Vélo”

Il s’agit plus d’une aide au déplacement que d’un calculateur d’autonomie comme l’interface Bosh.

Les principales fonctionnalités proposées sont:

  • Création d’itinéraires sécurisés avec possibilité d’inclure des étapes
  • Accès aux balades à proximité
  • Accès aux actualités concernant le vélo dans la région
  • Possibilité de consulter les stations vélos libre-service et le nombre de vélos disponibles à proximité

La répartition des pistes cyclables en Europe est particulièrement édifiante.

Le clivage Nord Sud y est bien visible et permet de mesurer le retard pris par les régions méridionnales dans les aménagements cyclables.

Ebike Maps est un outil qui permet de :

  • Selectionner parmis les vélos en vente celui ou ceux  qui correspond à vos besoins
  • Plannifier un trajet avec un vélo électrique en fonction des critères habituels
  • Comparer précisemment plusieurs vélos sur un même itinéraire
  • Recueillir des avis sur les différents modèles

Ce simulateur tout simple permet de calculer l’autonomie d’un vélo électrique en temps réel.

Les paramêtres pris en compte sont nombreux :variation de vitesse, acceleration, montées et descentes, poids du véhicule, resistance, aérodynamisme, taille des roues,…

Les mesures par défauts sont données pour un trajet sur la route avec des pneus gonflés à 3.5bars.

Il exsiste certainement d’autres simulateurs sur le web…

Cet article n’es pas exaustif.

La Flore des Calanques : caractéristiques de la guarrigue

Données générales

  • 900 espèces végétales (1/5ème des espèces connues en France)
  • Cinquantaine d’espèces rares
  • 15 espèces protégées par la loi

 

La Guarrigue

Définition

  • Du provençal “garrigo” = sale, inculte
  • En occitan “garric” = chêne kermès.
  • Préfixes Kar, Gar et Cal désignent des lieux ou des caractéristiques liées à la  “pierre” ou au “rocher”.
  • Même origine pour « Gard », « karst », « calanque », « clapier », « crau  »
  • A première vue, la garrigue n’est pas un milieu très accueillant : «Il y a que du caillou, ça pique, c’est tout pareil…»
  • Pour les botanistes, la garrigue est une formation végétale xérophile (= adaptée à la sécheresse) basse sur sol calcaire.
  • C’est une flore composée de différentes plantes (le thym, le romarin, le chêne kermès, le myrte, le pin maritime, etc.) qui doivent s’adapter à un climat chaud et sec l’été, doux et humide l’hiver.

Guarrigue ou maquis?

Des similitudes

Caractéristiques du climat méditerranéen.

Résultent de la dégradation d’une forêt.
Agressions répétées qui ne permettent plus aux grands arbres de se développer
La forêt originelle se transforme petit à petit en buissons impénétrables.
Dégradations rarement naturelles (foudre, insectes ravageurs, etc.)
Plus fréquemment dues à l’homme : élevage de chèvres, cultures, habitat, bois de chauffage, toujours précédées d’un incendie pour “nettoyer le terrain”.

Présentent une forte biodiversité

Milieux fragiles

Des différences

GUARRIGUE MAQUIS
Milieu ouvert

à végétation arbustive clairsemée, résultat de la dégradation des forêts de chênes verts, souvent remplacés par le chêne kermès.

Milieu fermé
à végétation dense, résultat de la dégradation des forêts de chênes-liège, souvent remplacés par des arbustes épineux souvent impénétrables.
 

Sur sol calcaire

Sur sol siliceux ou acide
Chêne vert Chêne liège
Genévrier Cade

Genévrier de Phénicie

Buis

Myrte

Ciste cotonneux

Ciste à fleurs de Laurier

Lavande Aspic

Lavande papillon

 Aire de répartition climat méditerranéen

Milieux semblables trouvés dans toutes les régions soumises au climat méditerranéen :

  • le matorral en Espagne ou au Chili
  • la phrygane en Grèce
  • la bartha en Israël
  • le chaparral en Californie
  • le fynbos dans la région du Cap (Afrique du Sud)
  • le kwon-gwan au sud-ouest de l’Australie.

Stades d’évolution de la garrigue

à suivre… les espèces emblématiques

FERMES D’AVENIR TOUR

Du 15 juin au 17 septembre, l’association Ferme d’Avenir organise un tour de France en 30 étapes, pour prouver que l’agroécologie est non seulement possible, mais nécessaire et désirable et mettre en lumière, en fête et en guinguette la permaculture, hydroponie, les lombricomposteurs, l’agroforesterie…

Pourquoi ce tour ?

L’agriculture est à la croisée des chemins. Le modèle dominant qui repose sur la chimie et la mécanisation n’est plus soutenable (érosion des sols et de la biodiversité, émissions de gaz à effet de serre, risques sanitaires, etc.). L’agro-écologie apparaît comme la seule solution viable pour proposer un avenir résilient, en harmonie avec la nature.

De nombreux citoyens sont aujourd’hui conscients de ces réalités et souhaiteraient s’engager pour dessiner le monde de demain. Le FAT constitue une occasion unique pour des milliers de personnes d’aller à la rencontre des agriculteurs engagés dans des démarches d’avenir, partout sur les territoires.

Ces 3 mois, récurrents chaque année, seront l’occasion de créer un réseau de personnes conscientes et volontaires, dans une ambiance estivale tournée vers la sobriété heureuse, les terroirs et le partage. Ils permettront de présenter le paysage agricole de demain, celui qui renoue avec la biodiversité, les fermes à taille humaine, la commercialisation de proximité et de faire découvrir aux jeunes (et moins jeunes) qui s’intéressent à l’agriculture de découvrir les réalités des fermes bio. Il s’agit aussi et surtout de redonner ses lettres de noblesses au métier d’agriculteur, métier d’utilité publique !

La Cité des arts de la rue…

…est un lieu d’expérimentation et de création : 36 000m2 d’espaces de travail (rues, places, salle de danse, studios de répétition, rivière et cascade) où se construisent et s’éprouvent des spectacles, dédiés à être joués en espace public.

La Cité de l’Agriculture participe à la transition agricole (du modèle productiviste à la production locale et agroécologique). Elle rassemble les projets et les initiatives, elle optimise leur fonctionnement et augmente leur impact sociétal, pour réinventer notre manière de produire et de nous alimenter.

Quand la Cité de l’Agriculture rentre dans la Cité des arts de la rue, les idées, les liens, les possibles fourmillent. 

INFOS PRATIQUES

Quand ?

15/07/2017 – 17/07/2017

Toute la journée

Où ?

La Cité des arts de la rue,

 225 avenue des Aygalades

Marseille

Étape de Tour de France – tout public – 

Les pistes cyclables aériennes, une bonne idée ?

Fin janvier, la plus longue piste cyclable a vu le jour en Chine. Cette piste cyclable a été ouverte à tous les types de vélos de 6 h 30 à 22 h 30 pour un test d’un mois à Xiamen, dans la province du Fujian.

D’une longueur de 7,6 kilomètres, et dotée de onze entrées reliant des arrêts de métro ou bus, c’est également la plus grande du monde !

Ouverte à tous les types de vélos et culminant à plus de 5 mètres au-dessus du sol dans sa partie la plus haute, elle doit accueillir plus de 2 000 cyclistes par heure. Son objectif est de promouvoir le vélo comme mode de déplacement doux et écologique.

Cette piste verte insolite couvre cinq zones résidentielles principales et trois centres commerciaux de la ville.

Si cette piste cyclable est remarquable pour son caractère innovant et son modèle calqué sur celui des autoroutes, l’idée est loin d’être nouvelle

La California Cycleway  apparut en 1900, reliant Pasadena à Los Angeles avec un droit de passage de 10 cents.

Quatre cyclistes pouvaient rouler de front sur ce pont cyclable de bois peint dans un vert foncé luminescent la nuit.

La ligne de chemin de fer proche entraîna son démantèlement quelques années plus tard.

Avantages

sécurité : des pistes isolées de la circulation et des piétons assurant la tranquillité de chacun
rapidité : relier un point A à un point B facilement, évitant feux et congestions de trafic croissantes
plaisir : la route pour soi, et en hauteur… ou une autre façon de profiter de la ville

Et inconvénients

investissement : Souvent important pour les villes avec des temps de chantier de plusieurs années + entretien
responsabilité : Que se passe t’il en cas d’accident, notamment si un nombre important de cyclistes est présent ?
légitimité : Plutôt que de partager la route, on « exclut » les cyclistes tout en prônant la vitesse

L’utopie cyclable

Ces constats peuvent paraître simplistes tant l’aménagement de l’urbain est complexe et fait l’affaire de spécialistes.
Pour autant, il suffit de regarder autour de soi pour se rendre compte que la population cycliste grandit, chaque jour, et les projets mis en avant au sein de ce blog démontrent que le vélo devient toujours plus éclectique, permettant de s’adapter à tous les besoins, à toutes les personnes parce que chaque pratiquant est différent.
De telles infrastructures faciliteraient-elles leurs déplacements ? Avec quelques inconvénients…

Ces autoroutes cyclables, et notamment SkyCycle ont fait couler beaucoup d’encre. Pour le journaliste Olivier Razemon, c’est une fausse bonne idée; pour Mikael Colville-Andersen de Copenhagenize carrément une idée ridicule.
Les arguments :

Un coût exorbitant d’une part, mais surtout une déconnexion face à la réalité de la ville. Parquer les cyclistes sur une voie au-dessus du flot de la circulation, c’est aussi les couper de la vie, en bas. C’est oublier qu’ils y participent, aussi, au travers des commerces et des services dans lesquels ils peuvent se rendre sur leur bicyclette. C’est également faire fi du travail des urbanistes qui composent avec toutes les formes de mobilité qui se multiplient et avec lesquelles ils jonglent pour faciliter la multimodalité. Et, par cette symbolique consistant à prendre de la hauteur (ou prendre de haut…) en reprenant les codes des autoroutes pour voitures, voici sans doute un bon moyen de s’attirer une fois de plus les foudres des réfractaires au vélo.

D’autres projets similaires

B1 Veloway

B1 Veloway est un concept proposé en 2012 par un ensemble d’ingénieurs et d’architecte de la capitale. L’idée ? « Clipser » une piste cyclable le long d’une voie de chemin de fer aérienne reliant deux gares. Un tel projet permettrait aux cyclistes d’éviter six intersections routières importantes, gage de tranquillité.

Cycle snake

Le « serpent pour vélos » est un ensemble de ponts  ronds points aériens et  construit entre 2010 et 2012 à Copenhague (Danemark).

Mesurant 230m de long, ce ruban orange conçu par DISSING+WEITLING architecture surplombe une zone commerciale où se déplacent nombre de piétons : un tel « vélopont » permet ainsi une circulation plus fluide pour tous.
A double-sens, il est par ailleurs pensé suffisamment large pour accueillir des vélos cargo.

Hovenring

Ce rond-point aérien cyclable de 72m de diamètre au centre duquel un pylône de 70m de haut s’élève domine là encore un carrefour routier important. Marquant l’entrée des villes d’Eindhoven et de Veldhoven, cette infrastructure gigantesque semblait la meilleure solution face à l’évolution architecturale environnante et à l’accroissement du trafic.

En projet… SkyCycle

Similaire au projet avorté Velo-city de toronto et soumis début 2014 par l’architecte anglais Norman Foster, SkyCycle se base lui sur les infrastructures ferroviaires existantes à Londres pour proposer 220km de pistes cyclables (ouvertes cette fois).

Deux cents points d’accès permettraient d’accueillir jusqu’à 12000 cyclistes par heure en leur faisant gagner près de 30 minutes sur un trajet équivalent en voiture… Le concept est même chiffré : il en coûterait ainsi 365 millions d’euros pour une construction étalée sur 20 ans.
Un projet qui pourrait concerner 6 millions de cyclistes urbains !

Le vtt dans Les Calanques

La pratique du  VTT dans le Parc des Calanques, est autorisé presque partout.

Mais il reste un secteur interdit autour de l’université de Luminy.

Il existe aussi des portions très techniques, peu adaptées à la pratique et bien plus facile à arpenter à pieds.

Néanmoins, il est possible et très agréable de faire du vtt dans les Calanques à condition de bien choisir son itinéraire.

Le matériel utilisé (vtt tout suspendu), le niveau et une lecture attentive de la carte sont des éléments essentiels à la réussite de la sortie.

Position officielle du Parc National des Calanques

 

Afin de concilier au mieux la pratique du vélo avec la préservation du patrimoine naturel, le Parc national des Calanques a entamé un processus de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés ainsi que ses instances de gouvernance.

Au cours de l’année 2016, une première série de réunions a eu lieu avec les représentants de cette activité, à savoir la Fédération française de cyclisme (FFC), le Comité départemental de la Fédération française de cyclotourisme (FFCT), le Comité départemental de la Fédération des clubs alpins et de montagne, l’association Mountain Bike Foundation (MBF), l’association Collectif célo en ville (CVV), le Syndicat des moniteurs cyclistes français (MCF). Les membres du Conseil économique, social et culturel (CESC) du Parc ont aussi été sollicités pour avis.

La concertation doit maintenant se poursuivre pour aboutir à une position partagée, traitant tous les enjeux et tous les impacts liés à la diversité des pratiques vélo. Le tout, bien sûr, en articulation avec les positions des propriétaires publics du Parc dont la réglementation propre s’applique pour le moment.

Mécontentemment des usagers

La vidéo de Serge a été vue à plusieurs centaines de milliers de reprises © Radio France – Tony Selliez

Quelques commentaires

Reportage France Bleu Provence sur le vtt dans les Calanques

Position de Didier Réault, le président du Parc des Calanques

Au cours d’une conférence ce vendredi 7 juillet, la réalisatrice Suzel Roche, accompagnée de sa partenaire Rosa Furet, dévoilera les lieux évoqués et les premières images prises à 360° pour réaliser son web documentaire en cours de production « Calanques, archéologie d’une marge ».

Elle présentera les entités porteuses (Passé Simple, Ducks & Drakes et Urban Prod) et en appui du projet (Parc national des Calanques), mais aussi et surtout, les trois balades virtuelles portant sur les vestiges archéologiques du territoire du Parc national des Calanques : le parcours des fortifications, le parcours des zones de relégation et le parcours des récits des origines. Cette expérience immersive dans le passé des calanques sera diffusée sur internet d’ici un an.

Conférence le vendredi 7 juillet à 17h30, à l’auditorium de la Bibliothèque de l’Alcazar (Marseille).

source : http://www.calanques-parcnational.fr

Reservation